loader

Spitzberg

Retour à la page précédente

Pour voyager l'esprit tranquille

drapeaux

PAYS : Norvège

REGION : Spitzberg

ARCHIPEL : Svalbard

PLUS GRANDE VILLE : Longyearbyen

SUPERFICIE : 39 044 km²

POPULATION : 2 951 habitants

DENSITE : 0,05 habitants / km²

LANGUE : Norvégien, Anglais

MONNAIE : Couronne norvégienne

FUSEAU HORAIRE : UTC+1 (pas de décalage horaire)

PEUPLE ET ETHNIES : Les Norvégiens représentent l’essentiel de la population. A Barentsburg, il reste environ 400 Russes et Ukrainiens

RELIGIONS PRINCIPALES :Les Norvégiens sont luthériens et les Russes orthodoxes

RESSOURCES PRINCIPALES : Le charbon et la chasse à la baleine amenèrent les hommes au Spitzberg. Aujourd’hui, l’exploitation du charbon est remplacée la pêche et le gaz, dans des eaux territoriales contestées

GEOGRAPHIE

Le Svalbard s'étend sur une surface de 63 000 km² (presque autant que l'Irlande) et le Spitzberg, l'île la plus grande, s’étend sur 39 000 km². L’île du Spitzberg mesure 280 km de longueur du nord au sud pour 40 à 225 km de largeur d'est en ouest. Les deux points culminants de l'archipel : le Perriertoppen et le Newtontoppen (1712m et 1713m d'altitude), sont situés au nord du Spitzberg qui est plus élevé que le Sud.
Le sud et l’ouest de l’île sont creusées par les fjords, qui peuvent dépasser les 200 m. Le plus grand est le Storfjord. Une grande partie du Svalbard est recouvert par les calottes glaciaires. Les parties les moins englacées se trouvent dans les régions centrales du Spitzberg, essentiellement autour de Longyearbyen.
Le Spitzberg est la seule île à être peuplée avec l'île aux Ours. L’archipel compte environ 2 400 habitants dont la plupart vivent à Longyearbyen (1600 habitants) et à Barentsburg (800 habitants).

CLIMAT

L’archipel jouit d'un climat relativement doux et modéré par rapport à d'autres zones de la même latitude. En été, la température moyenne est d'environ 5 à 8°C avec des variations qui peuvent aller de 1 à 10°C. Le jour continu ainsi qu'une couche nuageuse très fréquente maintiennent une fraîcheur régulière. La saison d'hiver se caractérise par une moyenne d'environ - 15°C, mais de très grandes variations sont possibles. La température est toujours plus basse près des glaciers.
Les pluies sont peu abondantes (400 mm par an sur la côte ouest). L’automne (septembre et octobre) est la saison la plus arrosée.
L’archipel connait une période de nuit permanente (de mi-novembre à début février, pour la latitude de Longyearbyen) et une période de jour permanent (de mi-avril à fin août, pour la même latitude).
Les aurores boréales ne sont visibles que lorsque le ciel est sombre, c’est-à-dire à partir du 15 septembre au Spitzberg.

FAUNE ET FLORE

Les floraisons sont spectaculaires lorsque le sol dégèle et se gorge d’eau (6 à 10 semaines par an). Le sud et l’ouest sont recouverts par la toundra, avec des arbres tels que le bouleau nain et le saule rampant de l’Arctique. On ne trouve ailleurs que des mousses et des lichens.
Côté faune, on trouve trois mammifères terrestres endémiques : l’ours blanc, le renard isatis ou renard polaire et le renne du Svalbard. Les morses et les phoques sont les mammifères marins les plus communs, mais on peut également croiser des belugas ou des narvals. Les grandes baleines ont presque disparu mais la fréquence des observations augmente.
Des oiseaux arrivent en grand nombre pendant l’été : guillemot de Brünnich, guillemot à miroir, mergule nain, macareux moine, mouette tridactyle, goéland sénateur, sterne arctique, labbe parasite, pétrel fulmar, eider, bernache nonette, oie à bec court, bruant des neiges, plongeon catmarin, bécasseau violet, phalarope…

ENVIRONNEMENT

Autrefois, la pêche à la baleine et la chasse des animaux à fourrure étaient les grandes activités de l’archipel, mais le développement durable a changé la donne : près des deux tiers du Svalbard sont désormais zone protégée et se répartissent entre réserves naturelles, parcs nationaux, réserves ornithologiques, ainsi qu'une zone géotope.
Il existe 7 parcs nationaux, 3 réserves naturelles, 15 réserves d’oiseaux et 3 régions de protection des plantes. Dans les parcs nationaux et les réserves, il est interdit d’utiliser des véhicules tout terrain ou d’atterrir avec avion ou hélicoptère, sans autorisation préalable du gouverneur. Toute circulation à l’intérieur d’une limite de 300 m autour des réserves ornithologiques est interdite.
Dans les zones protégées (parcs et réserves), il faut limiter le piétinement et ne pas rapporter de « souvenir » : il est interdit de cueillir des fleurs, de ramasser des fossiles ou des pétrifications, de toucher des vestiges historiques, etc. Il existe en outre une réglementation spécifique pour le camping.
L’environnement du Svalbard reste très vulnérable, quelconque intervention humaine peut avoir de graves conséquences sur le fragile équilibre écologique. C’est pourquoi il est essentiel que les visiteurs apprennent les règles de circulation sur l’archipel et qu’ils s’y tiennent.
Lors d’un voyage polaire, le changement climatique saute aux yeux : banquise plus fine, glaciers qui reculent… Ces voyages doivent être une prise de conscience de la menace climatique gigantesque qui pèse sur notre avenir ; nulle part mieux qu’en Arctique le changement climatique est aussi bien visible… Histoire, religion, population et économie

HISTOIRE

L’explorateur Néerlandais Willem Barentsz découvrit les terres du Svalbard en 1596 et fut suivi par Henry Hudson qui signala que les baleines y abondaient. Aux XVIIème et XVIIIème siècles, l’archipel du Svalbard devint une base importante pour les flottilles baleinières norvégienne, russe, hollandaise et française.
En 1663, une bataille navale opposa les baleiniers hollandais à des frégates du roi de France. Les baleines en firent les frais. La chasse terrestre prit le relais et ce sont cette fois les rennes qui subirent.
Au XIXème siècle, le charbon devient une affaire importante. Il y fut exploité, les premières habitations permanentes firent leur apparition en 1896 et le premier chargement en 1899.
En 1920, la souveraineté de la Norvège sur le territoire est reconnue par le traité du Spitzberg. Il accorde également aux signataires un droit d’exploitation des ressources naturelles. Les Russes s’installèrent et furent longtemps plus nombreux que les Norvégiens.
Pendant la Seconde Guerre mondiale, Allemands et Alliés se disputèrent avec acharnement le contrôle des îles. Pendant la Guerre froide, les soviétiques firent de Barentsburg une vitrine du socialisme et un nid d’espions, qui perdit de sa ferveur à la chute de l’URSS.
Aujourd’hui, des scientifiques de passage ou à demeure profitent encore des installations.

POPULATION

Le Spitzberg est la seule île à être peuplée avec l'île aux Ours. L’archipel compte environ 2 400 habitants dont la plupart vivent à Longyearbyen (1600 habitants) et à Barentsburg (800 habitants). Les Norvégiens représentent l’essentiel de la population. A Barentsburg, il reste environ 400 Russes et Ukrainiens.

SITUATION ECONOMIQUE

Ce sont le charbon et la chasse à la baleine qui amenèrent les hommes au Spitzberg. Aujourd’hui, l’exploitation du charbon est remplacée la pêche et le gaz, dans des eaux territoriales contestées. Le traité du Spitzberg du 9 février 1920, qui a aujourd’hui une quarantaine de signataires, reconnait la souveraineté de la Norvège sur l’archipel. Mais il autorise les signataires à en exploiter les ressources naturelles. Un gouverneur nommé par la Norvège est installé à Longyearbyen.

HEURE LOCALE

GMT+1 en hiver et GMT+2 en été, il n’y a donc pas de décalage avec la France.

MONNAIE ET CHANGE

La couronne norvégienne (NOK) est la monnaie utilisée au Spitzberg. Commerces, restaurants, bars ou hôtels de Longyearbyen acceptent, en général, les principales cartes de crédit. Un seul distributeur à Longyearbyen.
Taux au 01/10/2018 : 1 NOK = 0,10562 €

LANGUE

Le Norvégien est la langue principale. Le russe et l’ukrainien sont parlés à Barentsburg. En pratique tout le monde parle l'anglais.

TELEPHONE

L’indicatif du pays est +47.
Pour passer vos appels :

  • De l'étranger vers le Spitzberg : 00 47 (code de la Norvège) + numéro du correspondant.
  • Du Spitzberg vers la France : 00 33 (indicatif de la France) + numéro du correspondant sans le 0.

Longyearbyen, Barentsburg et Sveagruva bénéficient d’une couverture GSM. Se renseigner auprès de son opérateur sur les conditions d’accès au réseau. Cabines téléphoniques à cartes à Longyearbyen, Barentsburg et Sveagruva.
Accès internet : pas de cybercafés, mais plusieurs ordinateurs en accès libre à la bibliothèque de Longyearbyen.

ELECTRICITE

220 volts ; prises européennes. Pas besoin d’adaptateur.

PHOTOS ET FILMS

Il est conseillé de demander la permission pour prendre une photo. Au Spitzberg, les conditions de prises de vues sont excellentes, avec des soirées/nuits aux couleurs chaudes et splendides (soleil de minuit). Prenez des focales/zoom allant du grand angle au 200-300 mm. Un 400 mm vous permettra de mieux fixer les animaux. Le trépied/pied est encombrant, mais si vous êtes un accro de la photographie, emportez-le.

CUISINE

Cuisine norvégienne (renne, baleine, poisson) et internationale. Les spécialités locales sont le phoque et le renne. Beaucoup de restaurants et de bars de Longyearbyen servent des spécialités arctiques, certains établissements sont d'ailleurs assez chics.

BOISSONS

L'alcool est duty-free dans l’archipel et donc moins cher qu'en Norvège continentale. De la bière locale est produite dans l’archipel qui possède sa propre brasserie. Vous pouvez acheter de la vodka russe bon marché à Barentsburg. Une tradition populaire pour les randonnées sur le glacier est la boisson servie avec de la glace du glacier, purifiée par un processus naturel pendant des milliers d'années.

FETES

- Fin janvier / début février : festival de jazz polaire pendant 4 à 5 jours.
- Autour du 8 mars : une semaine de manifestations à l’occasion de la fin de la nuit polaire.
- Fin avril / début mai : marathon à ski du Svalbard.
- 17 mai : fête nationale norvégienne (anniversaire de la Constitution de 1814).
- Début juin : marathon du Spitzberg, la course la plus nordique du monde.
- Fin octobre, au début de la nuit polaire : festival de blues (Dark Season Blues) pendant 2 à 4 jours.
- Autour du 12-15 novembre : entrée dans la nuit polaire, manifestations culturelles.

POURBOIRES

Le pourboire est laissé à votre appréciation. Il est d´usage dans la quasi-totalité des pays au monde de donner un pourboire lorsque l´on a été satisfait du service.

QUELQUES BONNES MANIERES/SAVOIR-VIVRE ET COUTUMES

Il est de la responsabilité de chaque voyageur de respecter l´endroit qu´il traverse. Voici quelques principes de base, applicables partout dans le monde :
- Eviter de laisser ses déchets sur place et les rapporter avec soi si le pays ne dispose pas d´infrastructure d´élimination de ces déchets. Par exemple : piles et batteries, médicaments périmés, sacs plastique.
- La rareté de l´eau est aujourd´hui un problème mondial. Même si le pays visité n´est pas a priori concerné par le manque, quelques réflexes doivent désormais faire partie du quotidien : préférer les douches aux bains, éviter le gaspillage, signaler les fuites éventuelles des robinets.
- Dans la plupart des hôtels vous disposerez d´une climatisation individuelle. Il est vivement recommandé, pour éviter la surconsommation énergétique et les émissions de gaz à effet de serre afférentes, de la couper systématiquement lorsque vous n´êtes pas présent dans la chambre. La climatisation n´est d´ailleurs pas absolument nécessaire sous tous les climats.
- En balade, dans certains écosystèmes fragiles, ne pas sortir des sentiers ou conduire hors-piste, limiter le piétinement et ne pas rapporter de « souvenir » : renoncer à cueillir des fleurs rares, à ramasser des fossiles ou des pétrifications, etc.
- Dans les parcs nationaux et les réserves du Spitzberg, il est interdit d’utiliser des véhicules tout terrain ou d’atterrir avec avion ou hélicoptère, sans autorisation préalable du gouverneur. Toute circulation à l’intérieur d’une limite de 300 m autour des réserves ornithologiques est interdite.
- En balade dans les zones protégées (parcs et réserves), il faut limiter le piétinement et ne pas rapporter de « souvenir » : il est interdit de cueillir des fleurs, de ramasser des fossiles ou des pétrifications, de toucher des vestiges historiques, etc. Il existe en outre une réglementation spécifique pour le camping.

SHOPPING/SOUVENIRS

Pas d'artisanat spécifique, mais de nombreux articles norvégiens dans les boutiques de l'artère principale de Longyearbyen : pulls jacquards, bonnets, chaussettes colorées, bijoux en pierres semi-précieuses, couteaux avec manche en bois de renne, chaussons en peau de phoque...

BIBLIOGRAPHIE

Guides de voyage

  • En voyage au Spitzberg, Terre Polaire, Christian KEMPF (Éditions de l'Est, 1992)
  • Spitzberg, l'archipel du Svalbard, Gérard BODINEAU (Guides Grand Nord, 2011)
  • En croisière au Spitzberg, Christian KEMPF (2010)
  • Cruise handbook for Svalbard, Kristin Prestvold & Øystein Overrein (Editions Bjørn Fossli Johansen, en anglais)

HABILLEMENT

Vous serez haute mer ou en haute montagne : crèmes solaires et lunettes de soleil sont indispensables, de même que bonnets et gants.
Nous avons à l’esprit des températures très basses, mais durant les étés polaires il est rare que le thermomètre passe sous 0°C. Nous avons la plupart du temps des températures plus froides lors de nos hivers européens qu’au Spitzberg en été.
Cependant, l’exposition prolongée aux températures fraîches et les déplacements en zodiac amènent une température ressentie qui peut être de l’ordre de -5°C. Votre équipement doit donc se calquer sur vos tenues hivernales.
Outre l’équipement pour le froid, vous n’avez besoin d’aucune tenue habillée à bord où la tenue de règle est décontractée.
Vous pourrez porter à bord des chaussures de ville ou chaussures légères. En revanche les bottes sont obligatoires pour les excursions à terre. Pour les bottes, le meilleur choix sera celui d’une paire à semelle crantée et arrivant jusqu’au-dessus du mollet. Prévoyez une taille supérieure à celle de votre pointure pour vous permettre de revêtir des chaussettes tout en n’ayant pas le pied compressé, ce qui vous donnerait une sensation de froid.
Vu les trajets réguliers en zodiac, un coupe-vent est indispensable ainsi qu’un pantalon étanche. Cela peut être une combinaison de ski, un ensemble K-way ou ciré.
Les couleurs vives amèneront des photographies plus réussies, seront garantes d’une meilleure sécurité, et n’effraient pas la faune polaire.
Souvenez-vous enfin que nous perdons tous environ 50% de notre température corporelle par la tête et les mains. Un bonnet ainsi qu’une bonne paire de gants étanches sont ainsi indispensables. Le meilleur moyen de se prévenir du froid consiste à se vêtir de plusieurs couches. Vous préférerez un tee-shirt et une chemise à une grosse chemise de laine par exemple.
Le port des lunettes de soleil est également conseillé.

Vaccinations

Avant tout voyage, merci de consulter votre médecin traitant ou les services médicaux spécialisés.

Le Centre de Vaccinations / Hôpital de l’Institut Pasteur.
209-211, rue Vaugirard - 75015 Paris.
Tél : 01 45 68 80 88
Stations de métro Volontaires (ligne 12) ou Pasteur (lignes 6 et 12), lignes de bus 39, 70, 89 (stations Volontaires, Vaugirard ou Sèvres - Lecourbe)

Centre de vaccinations / Hôpital Pitié-Salpêtrière
(Service des Maladies infectieuses et Tropicales)
Pavillon Laveran - 47, Boulevard de l'Hôpital - 75013 Paris
Prise de rendez-vous au 01 42 49 46 83

Il n’y a pas de vaccins obligatoires.

Comme pour tous les voyages, il est important d'être immunisé contre:

  • Diphtérie, tétanos et poliomyélite
  • Hépatite A (risque alimentaire)
  • Hépatite B (risque sexuel, et sanguin)

et moins systématiquement et en fonction des risques personnels d'exposition:

  • Typhoïde (risque alimentaire)
  • Rage pour les séjours aventureux, et pour les résidents, surtout les enfants
  • Encéphalite japonaise (à faire faire dans un centre de vaccinations agréé), pour les séjours de plus d´un mois en zone rurale, en période de mousson.
  • Méningite A+C en cas de risque épidémique.

Paludisme

Si un traitement anti - paludéen est fortement recommandé dans tout le pays en général et encore plus dans les zones de forêt (Zone 3 : LARIAM ou MALARONE), n’oubliez pas qu’il est également préconisé de prendre les mesures de prévention contre les piqûres de moustiques : répulsifs efficaces, vêtements couvrants, moustiquaires... Et ceci d'autant plus que ces mesures vous protègeront d'autres affections (comme la dengue en recrudescence).

Epidémiologie

Les informations épidémiologiques (Epizootie de grippe aviaire, Chikungunya, Grippe A…) sont régulièrement mises à jour sur les sites :

  • du ministère de la Santé : www.sante-jeunesse-sports.gouv.fr
  • de l’Institut de veille sanitaire : www.invs.sante.fr
  • de l’Institut Pasteur : www.pasteur.fr
  • de l’OMS (Organisation mondiale de la santé) : www.who.int

Pharmacie

Pensez à prévoir une petite pharmacie personnelle :

  • Médicaments habituels (si vous êtes en cours de traitement)
  • Anti-inflammatoire (Aspirine, Doliprane ou Ibuprofène)
  • Antibiotique large spectre
  • Crème solaire, pommade coup de soleil (Biafine)
  • Set de bandages, sparadrap, ciseaux (Elastoplast, tricostéril…)
  • Collyre neutre
  • Anti-diarrhéique, désinfectant intestinal, régulateur digestif (Imodium, Ercefuril…)
  • Pommade cicatrisante et antiseptique local
  • Pommade anti-démangeaisons, désinfectant pour plaies (Hexomédine)

Sur place

En cas de problème grave sur place, difficile à résoudre par l'intermédiaire de votre organisme d'assistance, vous pouvez prendre contact avec les services de l'Ambassade de France :

SECURITE AEROPORT

De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué.

FORMALITES POUR LES RESSORTISSANTS FRANÇAIS

Les voyageurs français, y compris les enfants, quel que soit leur âge, se rendant au Spitzberg pour un voyage touristique, doivent présenter un passeport valide au moins 6 mois après la date de retour. Pas de visa pour les ressortissants français.
Assurez-vous que le nom indiqué sur votre passeport correspond exactement à celui que vous avez communiqué à votre agence de voyage.
Faites des photocopies de votre passeport pour simplifier les démarches en cas de perte.

SECURITE

L'ours polaire vit sur la banquise, où il chasse, le phoque surtout. Mais la quête de nourriture l’entraine aussi sur la terre ferme. Les rencontres sont toujours possibles. Affamé, il peut être dangereux (on est donc généralement armé). Il est toutefois protégé et il n’est envisageable de le tirer qu’en état de légitime défense (le cas échéant, une enquête sera menée ; peau et carcasse appartiennent à l’Etat).
L'environnement arctique difficile pose aussi ses propres challenges, particulièrement en hiver. Traverser les glaciers et les rivières peut être dangereux, et voyager avec un guide local est très recommandé.

Nos engagements

Expertise

Vous bénéficiez de l'expertise d'un spécialiste qui aime partager sa connaisance du terrain à travers ses créations

Sur mesure

Vous personnalisez votre voyage selon vos envies et votre créateur de voyages est à votre écoute pour définir votre projet.

Prix

Les prix de nos voyages sont étudiés au plus juste et compétitifs car nous vendons en direct et pratiquons des niveaux de charge modérés.

Tout compris

Tous nos voyages adhèrent aux principes d’un tourisme solidaire et ce bien avant que cela ne devienne une tendance générale.

Garantie

Vous partez en toute tranquillité en bénéficiant de la garantie financière APST des Tour-Opérateurs français

Carnet de voyage

Avant votre départ, vous recevez un carnet de voyage personnalisé qui détaille votre programme sur-mesure

ASSISTANCE 24H/24

Pendant votre séjour, vous bénéficiez d’une assistance 24h/24 en France, comme à destination

En savoir plus Sur les raisons de voyager avec nous